Alice Guy

Alice Guy née Alice Ida Antoinette en 1873 à Saint-Mandé

et décédée en 1968 aux Etats-Unis est la première femme réalisatrice

et productrice de l’Histoire.

Il y a du monde derrière les studios Gaumont cet après-midi.

Il n’aurait jamais cru que ce petit film, cet essai comme

elle l’appelait, prendrait autant d’ampleur. Le tournage n’a pas

encore commencé. On installe le décor. Dans un grand panier,

cinq ou six poupons de tissu, aux traits plutôt réalistes, attendent

sagement. Une femme qu’il a déjà vue dans les studios porte

dans ses bras un bébé bien réel et beaucoup moins sage.

Les cris du petit l’agacent, mais il reste, retenu par sa curiosité

pour ces préparatifs. Un autre enfant est endormi dans un couffin.

Mademoiselle Alice est décidément incroyable.

Elle a fabriqué, peut-être aidée du jeune dactylo qui

l’accompagne toujours, toute une série de choux de papier

dont une grande partie est déjà installée. De très bonne facture,

ils ont un charme terrible ces choux géants. Il reconnaît bien

là l’habileté d’Alice. Elle parle maintenant avec la dame au bébé

et l’apprenti sténodactylographe. Il ne perçoit pas ce qu’elle dit,

mais ces gestes ne lui échappent pas. Il doit être question

de placements. Quelques minutes plus tard, il est appelé et doit

aller régler une affaire importante dans son bureau. C’est un

peu contrarié qu’il regagne l’intérieur. Quand il est de retour,

le tabouret est toujours là pour lui et tous les choux sont en

place. Les acteurs se parlent doucement. La dame, cette fois sans

son bébé, semble s’exercer à marcher entre les choux. Elle s’est

changée et porte maintenant une très belle robe au décolleté

de fleurs. C’est peut-être une fée. Alice observe calmement.

La caméra et les éléments de lumière habituels emplissent

le jardin de leur ronronnement. Le bébé s’est enfin calmé.

Le panier de poupons est vide.

Quittant le champ, la jeune Alice s’approche de la caméra

et semble régler quelques détails avec un technicien.

Tout le monde regagne sa place naturellement. La dame

à la robe a disparu pendant qu’il regardait mademoiselle Alice.

De quelques gestes, sa sténodactylographe ordonne

le lancement du tournage.

 

Linda Branco

série : OUBLIÉES